Construire une arborescence de site web
Accueil > Web > Comment construire une arborescence de site web efficace ?

⭠ Retour à la catégorie

Comment construire une arborescence de site web efficace ?

Publié par Julien Crozat le 17 novembre 2022

Sommaire

Si vous êtes en phase de création de votre site web (ou si vous souhaitez opérer une refonte), vous avez sans doute croisé le terme “arborescence”. On vous a peut-être même demandé d’en fournir une si vous travaillez avec une agence.

 

Si ce terme est encore un peu flou pour vous, pas de panique, on va tout vous expliquer pour que vous soyez en mesure de créer une arborescence ultra-efficace pour votre site web !

L’arborescence, un élément à ne surtout pas négliger pour un site web efficace

Commençons par le commencement : c’est quoi, une arborescence ?

 

L’arborescence, c’est la structure de votre site, et plus particulièrement l’organisation de ses pages. La page d’accueil est alors le niveau 1 de votre site, sa porte d’entrée. On a ensuite des pages de niveau 2 (généralement accessibles directement par le menu) et des sous-pages de niveau 3 et plus.

 

L’objectif de l’arborescence est d’organiser le contenu du site en rubriques, tout en mettant en place une hiérarchie de l’information. Cette hiérarchie est primordiale afin de proposer une expérience utilisateur fluide tout en renforçant votre référencement naturel.

 

Si l’arborescence de votre site est brouillonne, cela signifie qu’il sera difficile pour le visiteur de trouver l’information qu’il recherche. Et si le visiteur est frustré lorsqu’il parcourt votre site, il partira et ira voir chez le concurrent !

 

Par ailleurs, les moteurs de recherche remarqueront que les visiteurs ne sont pas satisfaits de votre site grâce à leur comportement, et le mettront par conséquent moins en avant… Autrement dit, si vous négligez l’arborescence de votre site, vous vous tirez vraiment une balle dans le pied !

Construire une arborescence

Comment construire une arborescence efficace : étape par étape

Étape 1 : Déterminez l’objectif principal de votre site

Vous allez organiser vos pages de manière à guider l’utilisateur vers votre objectif principal.

 

Si vous souhaitez qu’il vous contacte pour établir un devis par exemple, alors l’arborescence doit être organisée de manière à mettre en avant la page “Contact” et à multiplier les occasions où on peut mettre un lien ou un bouton vers cette page.

 

Cette étape peut parfois suffire dans le cas des tout petits sites, ne comptant pas plus de 5 pages… Mais si vous souhaitez mettre en avant plusieurs services différents, si votre site est plus complexe et si vous souhaitez optimiser votre site pour les moteurs de recherche, il va falloir aller plus loin !

 

Étape 2 : Déterminez les bons mots-clés

Cette étape est primordiale si vous souhaitez que votre site remonte correctement sur les moteurs de recherche.

 

Sur des outils dédiés comme SEMRush, Ahrefs ou Yooda Insight, identifiez des mots clés en rapport avec votre activité, vos prestations de service ou les produits que vous vendez. Cherchez des mots clés qui ont idéalement un bon volume de recherches mensuelles tout en présentant une concurrence faible.

 

Si vous partez de zéro, ces mots clés vous aideront à identifier les rubriques principales et secondaires dans lesquelles vous allez organiser vos pages.

 

Lire aussi : Est-ce qu’un blog peut améliorer votre référencement ?

 

Étape 3 : Organisez le contenu de votre site en rubriques

Prenez les mots clés que vous avez identifiés à l’étape précédente et faites en sorte de les regrouper en rubriques, ce qui donnera des pages et sous-pages (niveau 2 et plus). Si vous êtes dans le cadre d’une refonte de votre site, profitez-en pour organiser le contenu actuel de votre site dans ces rubriques.

 

N’oubliez pas de vous mettre à la place de vos visiteurs. Si l’un d’eux est à la recherche d’un produit en particulier que vous vendez, pourra-t-il trouver rapidement et facilement votre produit ?

 

Vous pouvez aussi vous aider de la règle des 3 clics : celle-ci stipule que votre visiteur devrait être capable de trouver ce qu’il recherche en 3 clics sur votre site. Ce n’est pas une obligation, mais cette règle peut vous aider à simplifier votre arborescence si nécessaire.

 

En cas de panne d’inspiration, n’hésitez pas à aller jeter un œil aux sites de vos concurrents : leur arborescence n’est pas forcément efficace, mais ça peut vous donner des idées. Quand on a un regard extérieur, on a plus vite fait de trouver ce qui ne va pas : vous pourrez ainsi apprendre des erreurs de vos concurrents tout en leur piquant éventuellement quelques bonnes idées ! 😉

Étape 4 : Schématisez votre future arborescence

Quel outil utiliser pour concevoir une bonne arborescence ? Il en existe des tonnes !

 

Vous pouvez par exemple utiliser des outils conçus pour maquetter des sites web, comme Xmind, Balsamiq, Cacoo, Gloomaps, etc. Vous pouvez aussi utiliser des outils plus généralistes qui feront très bien le travail, comme Powerpoint ou Canva…

 

Ou vous pouvez même sortir ce bon vieux combo du papier / crayon et vous mettre au travail directement ! Vous mettrez tout cela au propre plus tard si nécessaire.

 

Vous devrez avant tout identifier vos pages de niveau 2, et les sous-pages que vous allez placer en dessous, un peu à la manière d’un arbre généalogique.

Exemple d'une arborescence de site internet

Étape 5 : N’oubliez pas de tester votre arborescence !

Dernière étape et non des moindres : vous allez vous mettre à la place de vos visiteurs et tester cette arborescence !

 

Si possible, créez des avatars clients ou “personas” pour cette étape. Imaginez leur niveau de maîtrise du web, leur âge, leur travail, leur objectif sur le site, comment ils sont arrivés sur le site, etc… Puis testez votre arborescence pour voir s’ils peuvent atteindre leur page cible facilement.

 

Si vos personas trouvent facilement et rapidement ce qu’ils recherchent sur votre site, bravo : vous avez une arborescence de site efficace !

Continuer la lecture